L’ong Womanleader se met en ordre de bataille pour faire barrage aux grossesses en milieu scolaire

Partager cette publication...

Dans le but d'accompagner l'Etat de côte d'ivoire et d'institutions de lutte contre les grossesses en milieu scolaire. L'ONG womanleader a lancé son projet dénommé ''jeune fille ta sante importe ''.Ce projet est une campagne de sensibilisation de formation des jeunes filles adolescents de 10 à 24 ans en milieu scolaire sur l'éducation complète à la sexualité.  Cette conférence du lancement officiel a eu lieu ce mardi 07 décembre 2021, dans un espace dans la commune de Cocody. En présence du parrain de la cérémonie le 1er adjoint Maire de Bassam, Monsieur Jean Louis Moulot


En effet, l’ONG Woman Leader a vu le 18 septembre 2018 et qui aujourd’hui a pu sensibiliser plus de  6000 jeunes filles et Garçons  sur les questions d’éducation à la sexualité dans trois zones respectives de la ville d’Abidjan à savoir  la commune d’Abobo, Grand-Bassam, Anyama. 


A l'entame, le chef du Projet Aichatou Keita a affirmé que le taux de la scolarisation des jeunes filles sont toujours baises contrairement à celle des jeunes garçons et qui est dû aux niveaux des vies des certaines familles ou le revenu journalier est moyen ou la démission des parents de leurs rôles, ce qui suscite chez les adolescentes en milieu scolaire à s'intéresser sur les sujets de la sexualité auprès de leurs amis ou autres, qui engendrent des grossesses involontaires, « La population de la cote d’ivoire est majoritairement jeune, les adolescents et les jeunes de 10 à 24 ans représentent environ 30%  de la population totale. Les taux nets de scolarisation au primaire sont de 75 % pour les filles et 84% pour les garçons, au fil des ans, l’inégalité entre les sexes se maintient et le taux de scolarisation baisse à 28 % pour les adolescentes et 39 % pour les adolescents au cycle moyen secondaire, seuls les 16% des jeunes femmes et 25% des jeunes hommes répondent correctement à des questions sur la prévention du VIH » a-t-elle  expliqué 


La Presidente de l’ONG WOMANLEADER, madame Ninkiema Tara  a évoqué les raisons  de la création cette ONG, elle a aussi expliqué que c’est lutte contre la violence faites aux femmes surtout dans le milieu scolaire  «J’ai subi des attouchements sexuels même jusqu’à l’université, c’est pour dire Dans le parcours d’une jeune fille  c’est vraiment très fréquente rencontrer ses de situations et je n’imagine pas mes calvaire que ms jeunes petites sœurs vivent en classe » a t-elle fait  savoir la presidente 


Pour clore, elle a lancé un appel aux autorités et aux personnes  d’aider l’ONG womanleader pour la réalisation de  ce projet  qui coute 9.810. 000F, elle a annoncé que l’année 2022 l’ONG  organisera des tournée  dans les régions de loh Djiboua (DIVO), dans la région de Katiola et de Sinfra afin de sensibiliser les jeunes filles afin de prendre et de se concentrer  les études au sérieux .


Brice Konan