Les premiers véhicules ''made In Côte D'ivoire " présentés officiellement

Partager cette publication...

 Les 60 premiers minibus "Daily Ivoire" entièrement montés dans les ateliers de Sotra Industries avec la collaboration technique de Iveco, ont été présentés au Premier Ministre, Patrick Achi, à l’inauguration officielle de l'unité d’assemblage local des véhicules neufs de Sotra Industrie.

 

D’une capacité de 18 places extensibles à 22 et 26 places, le véhicule ''Daily Ivoire'' est modelable en différents types d’engins, notamment en camion benne, en camion frigorifique, en minibus "gbaka" de type "Massa", en ambulance, en fourgon de Gendarmerie ou de Police, etc.


Se félicitant de la mise sur pied de cette usine de montage local de véhicules, qui permet à la « Côte d’Ivoire de continuer à voir l’avenir en grand », Patrick Achi a annoncé qu’elle « produira annuellement près de 1000 véhicules neufs et verra ses capacités très vite augmenter » afin d’offrir des perspectives d’emploi très rémunérateurs et nombreux pour les jeunes, mais aussi pour les femmes.

 

« C’est la première fois que des véhicules produits ici seront estampillés "Made In Côte d’Ivoire". Cette cérémonie d’inauguration de l’usine d’assemblage Iveco Daily Ivoire témoigne de l’aboutissement d’une décennie d’efforts de tout un pays sous le leadership du Président de la République pour rebâtir une nation et reconstruire les outils nécessaires à son développement en termes d’infrastructures, de compétences, de financement, de production et d’ambition », a dit Patrick Achi.

 

Pour lui, cette unité d’assemblage de véhicules est le symbole d’une Côte d’Ivoire nouvelle, plus industrielle avec des effets d’entraînement plus massifs et plus positifs pour la nouvelle société.

 

Le Chef du gouvernement a rappelé l’ambition du Gouvernement de faire de la Côte d’Ivoire un hub logistique et industriel sous-régional. Faire de la Côte d’Ivoire un lieu préférentiel de production de pièces détachées, de production mécanique et d’assemblage de véhicules de qualité ou de machinerie agricole pour satisfaire la demande nationale ou celle des pays de la sous-région, tout en répondant aux besoins clés de son développement économique comme la mobilité urbaine.

 

Le ministre des Transports, Amadou Koné, pour sa part, a annoncé que les véhicules sortis de cette usine coûteront 30% moins cher que les véhicules importés.