La FOSER-CI prévoit pour décembre une caravane de sécurité routière de la ville d’Abidjan à Korhogo

La fédération  des ONG de la sécurité routière de Côte d’Ivoire (FOSER-CI), a élaboré ses plans d’actions pour lutter contre l’incivisme sur la route, lors de la cérémonie d’investiture de son Bureau Exécutif National (BEN), parrainé par le maire de la commune d’Adjamé, Farikou Soumahoro le jeudi 30 septembre 2021, à la bibliothèque nationale du plateau.



Avec en moyenne 1 500 décès et plus de 21 000 blessés lors des accidents de circulation par an, le gouvernement dans sa stratégie de lutte contre les accidents de la circulation s’est fixé comme objectif d’ici 2030 de réduire à 50% les accidents de circulations.

C’est en ce sens que la FOSER-CI composée de 10 ONG actuellement, a été mise sur pied à la demande de la banque mondiale pour aider le gouvernement à lutter contre l’incivisme, prévenir et mener des actions pour sauver des vies sur l’autoroute sur toute l’étendue du territoire. En effet, des plans d’action ont été élaborés avec une durée de 2021 à 2023, d’où plusieurs actions ont déjà été menées et continuent d’être menées par la fédération. A savoir, des sensibilisations sur les voies de circulations, les corridors, péages.

Monsieur Cissé lamine, président de la Fédération des ONG de la sécurité routière de Côte d’Ivoire, a indiqué plusieurs voies de sensibilisations de proximité, des formations et installations de point focal et cellules dans toutes les grandes villes du pays etc.

« Nous allons élaborer un plan d’action que part de 2021 à 2023. Donc dans le mois de décembre, il aura la caravane de la sécurité routière qui ira d’Abidjan à Korhogo dont nous feront des escales dans les grandes de Côte d’Ivoire. » a-t-il souligné, poursuivant « nous allons dégager les femmes qui vendent en bordures des routes, aller dans les écoles et sensibiliser les enfants sur comment aborder les routes ».



Selon la FOSER-CI, le taux de réussite pour leur plan d’action contre l’incivisme sur les voies de circulations serait de 90%, car pour eux pour se bases sur la communication et la volonté à s’y engager.

Un appel a été lancé à toutes les ONG et acteurs qui voudraient intégrer la fédération  des ONG de la sécurité routière de côte d’ivoire (FOSER-CI), à le faire le plus vite possible afin d’atteindre efficacement les objectifs fixés.

 

Stéphane Kalil (Stagiaire à NDC)