Cyber Africa Forum (CAF) : pendant deux jours, Abidjan a vibré aux couleurs cybersécurité.

Les 09 et 10 mai 2022 Abidjan a abrité, la 2è édition du Cyber Africa Forum (CAF). L’édition de cette année, organisée par CiberObs et Jeune Afrique Media Group, a réuni  pendant deux jours au Radisson Blu Hôtel à Abidjan en Côte d’ivoire plusieurs  professionnels et acteurs de la cybersécurité.

Les panelistes, tous experts en la matière, ont fait des recommandations sur comment se prémunir des menaces de cyberattaques devenus le quotidiens des populations utilisatrices d’internet sur le continent Africain.                      

L’idée selon les organisateurs c’est de mettre sur pied des moyens efficaces de lutte contre la cybercriminalité en Afrique.  Cela  permettra aux entreprises de cybersécurité, de s’engager pour le développement de l’internet en Afrique.

Pour M. Yannick Soukakoumou, Directeur Général d’entreprise basée en République démocratique du Congo et dans plusieurs pays d’Afrique, l’organisation du Cyber Africa Forum (CAF) est une opportunité pour le pays et l’ensemble des structures utilisatrices d’internet. D’ailleurs il ajoute qu’à partir des travaux de ces deux jours et leur résultat, l’on peut aisément affirmer qu’Abidjan est devenue la nouvelle capitale africaine de la cybersécurité.

Le thème ‘’Souveraineté numérique et protection des données comme leviers de croissance économique pour le continent africain’’, a été largement développé par l’ensemble des panelistes. Ceux-ci  l’ont subdivisé en 23 sous thèmes discutés à travers 23 panels.   ‘’E-commerce et industrie face aux nouvelles menaces cyber sécuritaires’’ ; ‘’Comment mieux protéger l’industrie financière ?’’ ;  ‘’La cyber défense, un atout stratégique pour le continent’’, etc.,  sont les différents axes de réflexions qui ont orienté les travaux.

Franck Kié, président-fondateur de CiberObs et commissaire général du CAF, a déclaré que « L’objectif sera de donner à ces propositions un écho médiatique considérable et de les ériger en boussole pour l’année à venir et la prochaine édition du forum. Il s’agit de “l’Appel d’Abidjan’’ et nous espérons qu’il sera entendu jusqu’à Paris, Washington et Tokyo. »

Les experts ont mis en exergue les problèmes liés à la cybersécurité en Afrique, mais ils ont surtout proposé des solutions durables pour les résoudre.

En attendant l’organisation de l’  édition 3 du Cyber Africa Forum (CAF), de nombreux participants pensent que les États africains gagneraient à  communiquer plus  entre eux pour mieux lutter contre les cyberattaques.

Chance Hamed Israël

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

text