BACIM 2022: 25 bâtisseurs de la Côte d’Ivoire moderne primés, une fête qui célèbre l’excellence

Cérémonie prestigieuse de distinction des grands bâtisseurs de la Côte d’Ivoire moderne, BACIM édition 5 a eu lieu ce samedi 26 mars 2022 à l’hôtel Belle Côte sis à la Riviera Palmeraie.

Cette cérémonie organisée par Archange Communication Média dirigée par M. Franck Michael Koffi s’est voulue solennelle et prestigieuse en raison des invités qui ont pris part à la fête. Personnalités de marque, opérateurs économiques et sociaux, professionnels des médias sont venus nombreux prendre part à cette 5ème édition qui n’a pas failli à la tradition du BACIM qui célèbre le travail, la persévérance, l’abnégation, mais surtout l’excellence.

Cette excellence a été une fois encore célébrée. 25 personnalités issues de divers domaines d’activités ont été distinguées lors de cette cinquième édition. Chaque récipiendaire a reçu un tableau de reconnaissance et un somptueux trophée, signe de la reconnaissance des bonnes actions posées par ces acteurs dans le développement et le bien-être des populations ivoiriennes.

Dans son mot de bienvenue, Franck Michael Koffi s’est dit heureux de voir cet auguste assemblé venue lui apporter son soutien lors de cette 5 e édition. Ses mots de remerciements sont allés particulièrement à l’endroit de Mme Ahou Florence Traoré, Directrice Administrative et financière d’Ivoire Motors, marraine de cette l’édition 2022 qui, par sa présence a rehaussé l’image de cette cérémonie, ainsi que les nombreuses personnalités, les honorables récipiendaires qui sont arrivés avec leurs délégations. Expliquant les critères de choix, il a mis l’accent sur le volet social dans lequel sont engagés beaucoup de ces opérateurs : » Notre premier critère de choix est centré sur le volet social. Il y a des personnes qui, avec peu de moyens réalisent des infrastructures et qui posent des actions sociales en faveur des populations vulnérables. Ceci fait partie d’un de nos premiers critères. Ensuite, il y’a la bonne gouvernance, le développement durable, le leadership féminin, la promotion de la paix, etc. Sachez que le BACIM est aujourd’hui connu au plus haut sommet de l’État parce qu’à la Primature nous sommes suivis et on nous fait confiance. Il y a donc une crédibilité à défendre«  a confié Franck Koffi.

La marraine Mme Ahou Florence Traoré qui a accepté d’associer son image à l’événement justifie son accord:  » J’ai accepté d’accompagner cet événement parce qu’on y célèbre l’excellence. Ce qui m’impressionne dans cet événement c’est le fait de suivre des opérateurs qui sont même dans le milieu rural pour faire leur promotion en les primant. C’est très important. L’Etat n’a pas les moyens pour tout faire. Donc il faut encourager les privés qui œuvrent pour le développement de notre économie. Je souhaite une bonne continuité à cette équipe qui fait un très bon travail pour reconnaître le mérite des opérateurs économiques et sociaux ».

La cinquième édition ayant pris fin sous de bons auspices, le regard est désormais tourné vers la 6e édition prévue pour mars 2023.

BK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

text