Un détachement de l’armée Ivoirienne tombe dans une embuscade à Togolokaye

Partager cette publication...

Un détachement de l’armée ivoirienne commis pour sécuriser le nord de la Côte d’Ivoire dans le cadre de la lutte contre le terrorisme a été pris à partie le lundi 3 janvier 2022 dans des villages proches de Téhini ,selon un communiqué de l'Etat Major reçu par NDC/Nouvelles Du Continent


Zéro perte aussi bien en vie humaine qu’en matériel, du côté ami. Mais, l’opération de ratissage qui a suivi a permis aux soldats ivoiriens de constater par endroit des traces de sang qui laissent entrevoir des pertes chez l’ennemi. Toutefois du matériel a été saisi dont une kalachnikov, quatre motos, deux téléphones et un drapeau GAT (Groupe armée terroriste).

« Vers 12h, une patrouille du détachement de Togolokaye est tombée dans une embuscade de groupes armés terroristes (GAT) à la lisière de Mossibougou et Dantou à 8 km de Helintira », relate le message.

Ce genre de raids sont déjoués presque tous les jours dans cette partie du pays par une armée ivoirienne qui « organise bien la riposte contre le terrorisme », explique notre source. Qui ne manque pas d’appeler les populations à plus de collaboration avec les militaires.




Conscient, du reste, de la fragilité de cette zone, le président de la République Alassane Ouattara, dans son adresse à la nation le 31 décembre 2021 a annoncé le renforcement des capacités militaires dans cette zone.

Il a surtout annoncé un accroissement de l’enveloppe financier pour aider les jeunes, qui sont des proies faciles au recrutement des terroristes, à se prendre en charge.