Ministère de la louange et de l’adoration : l’UEMUC-CI veut relever le défi de formation des acteurs

L’Union des Enseignants de Musique Chrétienne de Côte d’Ivoire (UEMUC-CI) veut aider à relever le défi de la formation des acteurs du ministère de louange et de l’adoration. A cet effet, la plateforme a initié une conférence nationale, le dimanche 10 juillet 2022, dans les locaux du Centre d’Adoration Vie Abondante (CAVA) de Cocody Angré 9ème Tranche. 

La session, axée sur le thème,  » Formation au ministère de la musique dans les Eglises évangéliques en Côte d’Ivoire : enjeux et perspectives », a été animée par un expert en la matière. Il s’agit de l’Enseignant-Chercheur Kouissoa Honorat Gilles de l’Institut national Supérieur des Arts et de l’Action Culturelle (INSAAC).

Pour l’acquisition véritable du savoir musical, le conférencier a centré son exposé sur les principaux types d’habiletés à développer. En plus des compétences académiques, M. Kouissoa a insisté sur la nécessité, pour les acteurs, de maîtriser les instruments et les chants. Il a aussi été question de connaître la Bible, socle du ministère de louange et de l’adoration. Tout en suscitant la motivation des acteurs, pour plus de responsabilité.

Ces dispositions permettront d’aider à « relever le niveau de performance des Instrumentistes, Chantres, pour le bon déroulement du culte divin », a espéré Kouissoa Honorat. Il a déploré certaines compositions musicales souvent en déphasage avec les textes bibliques. Après avoir regretté une sonorisation amateur en vogue dans les églises, caractérisée par des effets de Larsen (rétroaction acoustique involontaire).

« Nous avons compris qu’il y a vraiment du travail à faire. Il nous faudra suivre le model de David, pour entrer dans le plan, la volonté de Dieu », a reconnu l’initiateur de la conférence, Eben-Ezer Dion. A la suite de cette rencontre, a-t-il poursuivi, « nous comptons mettre en place un système d’éducation musicale, pour former tous les acteurs de la musique, chanteurs, instrumentistes, techniciens, Ingénieurs de sons, sans oublier les enseignants de musique chrétienne ».

Pour amener les leaders religieux et les autres acteurs de la musique à adhérer à ce projet, M. Dion a dévoilé l’ambition de l’équipe. Elle entamera des tournées dans les différentes communes d’Abidjan et les localités de l’intérieur du pays dès le mois d’août prochain. Cette mission consistera à leur présenter le projet, avec les  explications nécessaires, tout en s’imprégnant des réalités sur le terrain.

L’Union des Enseignants de Musique Chrétienne de Côte d’Ivoire (UEMUC-CI) est née le 10 juin 2022. Actuellement composée de 24 membres, son symbole est le diapason et se veut un service de référence dans la formation et l’éducation au ministère de la louange et de l’adoration en Côte d’Ivoire et dans le monde entier.  

D’ici août 2023, l’union entend mettre en place un système d’éducation musicale chrétien sur l’ensemble du territoire, depuis la base, avec l’école de dimanche. Ce programme sera élaboré à la mesure des chanteurs, des leads vocaux, des choristes et autres conducteurs de louange. 

                                                                                                          AR

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

text