Restauration du couvert forestier ivoirien : l’ONG SNF invite les populations à s’approprier le projet ville verte

Depuis les années 1960, le couvert forestier ivoirien est en constante disparition, du fait de l’urbanisme galopant et des pratiques agricoles. Dans le souci d’aider à restaurer ce patrimoine naturel, l’ONG Sauvons Notre Forêt (SNF) a initié le projet « Ville écologique, ville verte ». A cet effet, l’association a exhorté, ce vendredi 17 juin,  l’ensemble des Ivoiriens à se l’approprier, à l’occasion d’une conférence de presse.

Ce programme, officiellement lancé à la Réserve naturelle de Dahlia Fleur (située sur l’ancienne route Abatta-Bingerville), s’étend sur trois ans, 2022-2024. Il nourrit l’ambition de reboiser, courant cette période, un million d’hectares de forêts, avec plus d’un milliard de plants. Le projet vise les villes, communes, villages, écoles et universités, sur toute l’étendue du territoire national.

La mise en œuvre de cette politique « consiste au suivi et à la prise en compte de l’Environnement dans les programmes et projets de développement », a dévoilé le président de l’ONG, Pallé Isidore. Il est également question, a-t-il enchaîné, de « l’accompagnement des mesures mises en place par les collectivités territoriales, l’implication des populations dans le processus de reboisement ».      

A cet effet, a relaté Isidore Pallé, il est prévu  des campagnes de sensibilisation et de formation des populations à l’adoption des pratiques et attitudes écologiques. Il a confié que dans les actions à mener, le reboisement, la création de pépinières, d’emplois surtout par la promotion des métiers liés à l’Environnement, la transformation des matières organiques en engrais bio, la création de de gaz bio à partir des matières organiques, occupent une place essentielle.   

M. Pallé a déclaré que « vu le taux de déforestation galopant en Côte d’Ivoire, ce projet a été mis en place, pour aider à restaurer le couvert forestier ivoirien ». Il s’inscrit dans le cadre de la « mise en œuvre des objectifs de développement durable », conformément à la vision du Gouvernement, a-t-il situé.

Le projet bénéficie du soutien de structures diverses. Il s’agit entre autres du président de la fédération des jeunes entrepreneurs de Côte d’Ivoire, Ben Aziz Konaté, de l’acteur de cinéma Guy Kalou. Le programme est soutenu aussi par le ministère des Eaux et Forêts, représenté par le lieutenant Ossohou Richard du projet « Une école 5 ha de forêt », l’UNESCO, représentée par Ange Boni du programme « Education 2030 », du directeur de la fondation Magic système, Jean Louis Boua

L’ONG Sauvons Notre Forêt a été créée en 2019. Elle a à son actif 5 ha de forêt destinée à la création de pépinières à Sakassou, Gagnoa, Bodokro sous-préfecture, Kounahiri sous-préfecture, Daloa et Issia. L’association prévoit la création de 300 emplois directs et 800 emplois indirects, avec trois mille personnes formées au terme du projet. Pour sa représentation sur l’ensemble du territoire national, elle met l’accent sur la création de sections de base dans les établissements scolaires, villes et villages.

  AR

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

text