Abuja (Nigéria) : encore un homme lapidé et brûlé vif par une foule de musulmans en colère pour blasphème envers le prophète Mahomet

Un homme a été brûlé vif par une foule de musulmans en colère samedi à Abuja, la capitale du Nigeria, après une dispute avec un religieux qui a mobilisé ses fidèles contre la victime, a indiqué la police. Selon un communiqué de la police d’Abuja, l’incident est survenu dans le quartier de Lugbe après qu’un garde de 30 ans, Ahmad Usman, « s’est disputé avec un responsable religieux » musulman.

Selon les informations parvenues à Kossyderrickent, la police aurait confirmé que le nom de l’homme brûlé vif pour blasphème envers le prophète Mahomet est Ahmad Usman. Cette information a été confirmée par la responsable des relations publiques du commandement, Josephine Adeh.

Elle a déclaré : “Les habitants sont priés de vaquer à leurs occupations sans crainte ni appréhension d’aucune sorte, car une enquête se poursuit afin d’élucider les faits entourant cet horrible incident et de procéder à l’arrestation de ses auteurs. Un certain Ahmad Usman, âgé de 30 ans, membre du groupe d’autodéfense local, a eu une altercation avec un ecclésiastique (Mallam) dont le nom n’est pas encore connu et qui est originaire de la même région. La dispute a dégénéré en une explosion de violence qui a conduit au meurtre et à l’incendie d’Ahmad Usman par la foule enragée mobilisée par le clergé, soit environ 200 personnes.“

“Ce n’était pas la première fois qu’il insultait le prophète“, a déclaré Halilu, un commerçant du marché

Victor Sily

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

text