Lutte contre la désinformation : l’UE annonce  655. 950 000 Franc CFA (1 million €) aux organisations dont  REPPRELCI et  ABLOGUI

Un million d’euros soit 655. 950 000 Franc CFA que l’Union européenne annonce pour, dit-elle, financer un projet de lutte contre la désinformation et la propagation de contenus haineux et informations trompeuses à travers l’implication des médias numériques en Côte d’Ivoire et en Guinée. Mais, les véritables bénéficiaires de ce projet ne sont pas les principaux médias  ivoiriens et guinéens. C’est plutôt un projet (appelé IMPACT) qui est financé. Et, l’activité sera mise en œuvre en Côte d’ivoire par le Réseau des Professionnels de la Presse en Ligne de Côte d’Ivoire (REPPRELCI)  et Guinée par l’Association des Blogueurs de Guinée (ABLOGUI), et leurs partenaires français, Danaïdes, et africain, AfricTivistes. Le tout piloté par Avocats Sans Frontières France (ASF France).

              Peut-on lire l’intégralité de ce communiqué ?

L’Union européenne finance un projet innovant de lutte contre la désinformation en Côte d’Ivoire et en Guinée.

Il a été procédé au lancement ce jour du projet d’« Implication des Médias numériques dans la Prévention Active des Conflits et des Tensions (IMPACT) financé par l’Union européenne et mis en œuvre en Guinée et en Côte d’Ivoire par un Consortium mené par Avocats Sans Frontières France (ASF France) en partenariat avec une structure française, Danaïdes, une plateforme panafricaine, AfricTivistes ; et deux associations nationales : l’Association des Blogueurs de Guinée (ABLOGUI) et le Réseau des Professionnels de la Presse en Ligne de Côte d’Ivoire (REPPRELCI). Une autre cérémonie de lancement aura lieu à Abidjan le 12 avril.

IMPACT est un projet qui vise à lutter contre la désinformation et la propagation de contenus haineux et informations trompeuses à travers l’implication des médias numériques. Les propos haineux en ligne et la désinformation constituent des fléaux qui nuisent gravement à la paix et alimentent les tensions. Ce projet considère que les médias doivent pouvoir jouer un rôle central dans la prévention des conflits et ainsi bénéficier d’un renforcement de leurs capacités.

Le projet vise donc à améliorer la capacité des médias et des journalistes à collecter, vérifié et à diffuser des informations crédibles et complètes pour répondre au droit à l’information des populations et maintenir ainsi la paix sociale dans des sociétés démocratiques et respectueuses des droits de l’homme. Il est financé par l’Union européenne sous son Instrument contribuant à la Stabilité et à la Paix pour un montant total; 655 950 000 XOF (1 million € )

Les activités mises en œuvre auront pour objectifs de :  

1-analyser le rôle des médias dans le cadre de la couverture des conflits et favoriser la création des synergies pour soutenir l’échange et l’expérience

2-renforcer les capacités des médias en les dotant d’outils pour maximiser leur potentiel

3– mobiliser les médias et acteurs de la société civile contre les discours haineux et en faveur des processus de dialogue

Brice konan

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

text