Lutte contre les risques d’inondation : le Premier Ministre Patrick Achi lance les travaux d’ouvrages de drainage dans le District d’Abi­djan 

Le Premier Ministre ivoirien, Patrick Achi, a procédé le 10 mars 2022 dans la commune d’Abobo (Abidjan), au lancement des travaux de construction des ouvrages de drainage des eaux pluviales pour réduire les nombreux risques d’inondation et améliorer la résilience des villes.

« Avec le Projet d’Assainissement et de Résilience Urbaine (PARU), d’un coût de 155 milliards de FCFA, nous avons grâce au soutien de la Banque mondiale, entrepris de réduire la vulnérabilité des populations aux inondations dans les nombreuses zones urbaines et notamment ici à Abobo. Et ce, par un meilleur drainage des eaux, la bonne gestion des eaux usées et en même temps une amélioration de la gestion des déchets dans les municipalités ciblées par le projet. Ceci revêt une importance stratégique pour la ville », a déclaré Patrick Achi.

Le Chef du gouvernement a exhorté les populations à ne pas faire de ces ouvrages des dépotoirs, car ils sont destinés à fluidifier l’évacuation des eaux pluviales ou usées. « De leur parfait écoulement dépend donc leur efficacité, la préservation de votre environnement urbain et l’absence de tout dégât… », a-t-il insisté.

Le PARU est une réponse à la problématique de l’assainissement et de la salubrité. Il consistera, d’une part en la construction/réhabilitation de réseaux de drainages primaires et secondaires associée à des travaux routiers et d’autre part, permettra la construction d’installations de traitement/d’élimination des déchets, des déchetteries de gestion et la valorisation des déchets solides, l’une des causes des récurrentes inondations ayant entraîné des pertes en vie.

Sa durée d’exécution est de six ans et les zones d’intervention sont le District Autonome d’Abidjan ainsi que certaines villes de l’intérieur du pays, notamment Grand-Bassam, Assinie, Jacqueville, Yamoussoukro, Bouaké, Korhogo, Duékoué, San-Pedro, Daloa, Ouangolodougou…

Financé par la Banque mondiale, le PARU comprend quatre composantes : infrastructures et services pour atténuation des risques d’inondation ; amélioration des infrastructures et des services de gestion des déchets solides ; appui à la gestion du projet et la Composante intervention en cas d’urgence Contingente (CERC). Sa mise en œuvre créera de nouvelles opportunités d’emplois pour les jeunes et les femmes, dans la collecte, le recyclage, la construction des systèmes de drainage, etc.

Source : Primature

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

text