« Il faut éjaculer 21 fois par mois pour protéger sa prostate du cancer »,Dr hassan Sangaré

Partager cette publication...

En partenariat avec la PISAM, Angnès Kraidy a organisé une journée ‘’Novembre bleu’’ en faveur des journalistes et professionnels des médias, le lundi 22 novembre 2021 à la PISAM.

 

La présidente de la Fondation Agir contre les Cancers (FAC), Agnès Kraidy a déclaré que l’objectif recherché est de sensibiliser les hommes de médias afin de faire écho à ‘’Novembre bleu’’, pour que les années prochaines, le mois de novembre soit totalement ‘’bleu’’.

« Le cancer qui nous tue aujourd’hui est le cancer de l’ignorance, le cancer de l’indifférence (…) plus on sait, mieux on fait savoir. Il faut être bien informé pour bien informer », a souligné Agnès Kraidy. C’est pourquoi, elle a invité à ne plus attendre la maladie avant de se rendre à l’hôpital.


Le docteur Bodjré Kouamé, urologue à la PISAM, a rassuré les journalistes que les hommes doivent plus éjaculer pour ainsi éviter la prostate. « Il faut au moins 21 éjaculations par mois pour ainsi se protéger contre la prostate », dit-il. Avant de préciser qu’un homme sur huit (1/8) a le cancer de la prostate dans le monde.

Dr Hassan Sangaré a dit qu’en 2020 ce sont 19 292 789 nouveaux cas de cancers qui ont été diagnostiqués dans le monde, dont 17 300 cas en Côte d’Ivoire, parmi lesquels 2757 cas de cancers de la prostate. Selon lui, le cancer de la prostate est le 2ème cancer le plus incident en Côte d’Ivoire après celui du sein, et le 1er cancer de l’homme dans notre pays.

Dr Sangaré Hassan a soutenu que tous les hommes sont susceptibles à faire un cancer de la prostate à un âge avancé. Pour l’éviter, il a conseillé de faire le dépistage régulièrement. Il faut noter que les facteurs de risque sont l’âge, la race, les antécédents familiaux, l’environnement, l’alimentation…

 

 

 

Moussa Camara