Guerre en Ukraine : La Chine dit que l’amitié avec la Russie est « solide comme le roc »

La Chine a réitéré ce lundi 7 mars 2022, sa position sur l’invasion russe de l’Ukraine, appelant toutes les parties concernées à engager un dialogue. Le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, a déclaré que l’amitié de la Chine avec la Russie était « solide comme le roc » et a déclaré que les perspectives de coopération entre les deux pays étaient très larges.

Lors d’une conférence de presse expliquant la position de Pékin sur le conflit, M. Wang a déclaré que les causes de la « situation ukrainienne » étaient « complexes » et ne s’étaient pas produites du jour au lendemain. « Résoudre des problèmes complexes nécessite calme et rationalité, plutôt que d’ajouter de l’huile sur le feu et d’intensifier les contradictions », a-t-il déclaré.

M. Wang a appelé les deux parties à régler les différends par des moyens pacifiques, par le dialogue et la négociation, et à respecter et protéger la souveraineté et l’intégrité territoriale de tous les pays.

« Nous devons tenir compte des préoccupations légitimes de sécurité des parties concernées », a-t-il déclaré. 

Les pays concernés doivent garder à l’esprit « la paix et la stabilité à long terme de la région et mettre en place une architecture de sécurité européenne équilibrée, efficace et durable », a déclaré M. Wang.

Wang a déclaré que la Russie était le partenaire stratégique le plus important de Pékin et que leurs relations bilatérales étaient contribuables à la paix, à la stabilité et au développement dans le monde.

« Peu importe à quel point la situation internationale est sinistre, la Chine et la Russie maintiendront leur détermination stratégique et feront continuellement avancer le partenariat stratégique global de coordination dans la nouvelle ère », a-t-il déclaré.

Selon les données des douanes révélées lundi, le commerce chinois avec la Russie a connu une augmentation à l’approche de la guerre en Ukraine. Les exportations vers la Russie ont augmenté de 41 % en janvier et février par rapport à la même période de l’année précédente. Il s’agit du taux le plus rapide parmi les principaux partenaires commerciaux de la Chine au cours des deux premiers mois de l’année, dépassant le commerce avec l’Union européenne et les États-Unis.

Stéphane Kalil

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

text