Tonkpi/ Une grève se prépare pour le 03 août  dans la filière café-cacao

Les producteurs avancent pour raison:  » la mauvaise gestion du fond Covid19 par Koné Yves Ibrahima« 

Bernard Antoine, président du comité de crise de la ligue ivoirienne des organisations professionnelles agricoles et du collectif des syndicats agricoles de Côte d’Ivoire section Tonkpi et ses pairs,  ont menacé de faire une grève le lundi 03 août 2022.  C’était lors d’une conférence de presse le samedi 30 juillet 2022

En effet, ces producteurs reprochent au directeur général ( Dg) du conseil café-cacao (Ccc) Koné Yves Ibrahima de très mal repartir aux sociétés coopératives de la filière café-cacao la subvention de 17 milliards, qui leur a été offerte par l’État de Côte d’Ivoire, via son excellence Alassane Ouattara. 

Outre Bernard Antoine, à la table de séance, Thierry Adjo secrétaire général (Sg) dudit comité de crise, Cissé Mamadou le secrétaire général adjoint(Sga) et Doumbia Abdoulaye membre dudit collectif ont tous reconnu que Koné Yves Ibrahima, commet trop d’injustices depuis sa prise de fonction. Et que les injustices dont il est question concernent également la mauvaise distribution des produits phytosanitaires et de la sacherie.

« Lesquels produits sont des dotations, qui normalement reviennent aux producteurs pour le traitement de leur plantations respectives et pour la bonne tenue de nos produits. Mais le constat est que Koné Yves Ibrahima, a établi des critères dans la distribution de ces produits, qui finalement créent trop d’ambiguïtés dans le système de répartition. Pis, ces produits sont finalement retrouvés sur les marchés et sont vendus à des prix exorbitants« , a dénoncé Bernard Antoine. 

Parlant du fond Covid19 de 17 milliards, Bernard Antoine a dit que chacune des coopératives et acteurs exerçant dans la filière sur toute l’étendue du territoire national devait percevoir la somme de 2.000.000f.  Mais contre toute attente, il y en a qui ont effectivement reçu les 2.000.000f, qui filtrent de la répartition de cette bagatelle. Quand d’autres n’ont reçu que 500.000f et certaines coopératives rien du tout. Bernard Antoine et ses pairs, disent ne pas comprendre jusqu’à ce jour les critères de distribution établi par Koné Yves Ibrahima. 

Les producteurs, vont plus loin en se dressant contre l’arrivée prochaine à Man de Koné Yves Ibrahima, qui s’inscrirait dans une tournée de remerciement aux producteurs, suite à la journée d’hommages rendus au président Alassane Ouattara récemment à Yamoussoukro, pour le don des 17milliards de subvention. Pour eux, le Dg de l’entité de régulation de leur filière, veut les berner, en procédant à la distribution au 13 délégations de ces  100.000.000f offert par le président Alassane Ouattara. Pitoyable est que chacune des treize délégations ne recevra que 7.500.000f de cet argent. En définitive il reviendra au sociétés coopératives même pas 100.000f.  » Le Dg Koné Yves Ibrahima pense pouvoir étouffer le sujet principal, qui porte sur la subvention des 17milliard à distribuer aux producteurs. « , a déclaré Bernard Antoine. 

Appoloss yehi ( Correspondant NDC de la région de Tonkpi)


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

text