COP15 : le DG du Conseil du Coton et de l’Anacarde (CCA)  évoque  l’atténuation des effets des changements climatiques

Le Directeur général du Conseil du Coton et de l’Anacarde (CCA), Adama Coulibaly, a animé, le mercredi 18 mai 2022 à la salle de la Presse cop15 à l’hôtel ivoire d’Abidjan.

Selon le Directeur General de CCA, la filière qu’il dirige est en avance dans l’agroforesterie. Le Conseil a commencé à fournir aux producteurs 100 hectares d’arbres forestiers qui seront plantés sur les parcelles élaguées afin de restaurer la forêt détruite et protéger le sol.

 »Le Conseil du Coton et de l’Anacarde (CCA) est engagé dans l’agroforesterie. Sur chaque parcelle élaguée d’anacardier ou de coton, nous plantons à la demande du producteur, des arbres forestiers. Les essences concernées sont l’acacia, le teck, etc. Cette année, nos parents producteurs attendent 100 hectares d’arbres forestiers que nous avons commencé à livrer », déclaré Adama Coulibaly.

Le Directeur général du CCA a aussi souligné que sa structure travaille à l’atténuation des effets des changements climatiques sur les producteurs de coton et d’anacarde.

Poursuivant, Il a souligné l’existence d’un laboratoire d’analyses des sols qui permet de connaître la qualité des sols et de dresser la cartographie. Il a aussi évoqué l’existence d’une soixantaine de stations météo dans l’ensemble des zones de production afin de maîtriser la pluviométrie et établir le calendrier agricole.

Pour clore, il a évoqué le bilan  de la  campagne 2020-2021, la filière coton a enregistré environ 500 000 tonnes faisant de la Côte d’Ivoire, le deuxième pays producteur pour les pays subsahariens et la Côte d’Ivoire reste dans le top 5 africain des meilleurs producteurs.

Brice Konan

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

text