Nigeria : les terroristes attaquent la garde présidentielle après avoir menacé de kidnapper le Président

Nigeria : les terroristes attaquent la garde présidentielle après avoir menacé de kidnapper  le Président

Des troupes de la garde présidentielle ont été prises en embuscade par des terroristes armés à Abuja lors d’une attaque qui s’est produite à peine 24 heures après que des terroristes ont menacé d’enlever le président Muhammadu Buhari et le gouverneur de Kaduna Nasir el’Rufai dans une vidéo virale.

Le site d’informations nigérian The Nation rapporte que trois soldats ont été blessés lors de l’attaque. La publication a également rapporté que les terroristes se dirigeaient vers la faculté de droit nigériane de Bwari lorsqu’ils se sont heurtés aux troupes.

Des sources du renseignement ont déclaré à Vanguard : « Les troupes en patrouille de routine le long de Kubwa – Bwari ont été prises en embuscade par des terroristes présumés. Trois soldats ont été blessés lors de l’attaque. Les soldats ont été évacués pour des soins médicaux. »

Le porte-parole des gardes, le capitaine Godfrey Anebi Abakpa, qui a confirmé l’attaque, a déclaré que l’embuscade s’était produite dans la zone générale de Bwari.

Abakpa a déclaré que cela montre que les terroristes se trouvaient en fait sur les lieux et se préparaient peut-être à mettre à exécution leurs plans pour attaquer la faculté de droit nigériane de Bwari.

Les soldats blessés ont été évacués vers l’hôpital militaire pour des soins médicaux immédiats.

« Oui, ils (les troupes) ont été attaqués et l’attaque a été repoussée avec succès. Nous avons eu quelques blessés au combat qui ont été transportés à l’hôpital et reçoivent des soins. Pour le moment, nos troupes ratissent toujours la zone générale pour se débarrasser des criminels qui menacent la zone générale. Il est conseillé aux résidents de vaquer à leurs occupations légales et de continuer à coopérer avec nous en nous donnant des informations opportunes pour nous permettre de gagner la lutte contre les criminels », a expliqué Abakpa.

Avec NDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

text