132 civils ont été tués au Mali ,Assimi Goïta décrète un deuil national de trois jours

Un deuil national de 72 heures a été décrété par le président de la transition malienne, le colonel Assimi Goïta, en hommage aux victimes de l’attaque perpétrée par la  »Katiba du Macina » contre des civils dans la région de Bandiagara au centre du pays, dans la nuit du 18 au 19 juin courant.

Assimi Goïta a précisé que « les drapeaux seront mis en berne sur tous les bâtiments et édifices publics pendant toute la durée du deuil national à compter du mardi 21 juin courant ».

Cent trente-deux (132) civils ont été tués  »par des combattants de la Katiba du Macina » dans la nuit du 18 au 19 juin courant dans plusieurs villages du cercle de Bankass, dans la région de Bandiagara, au centre du pays, a annoncé, lundi, le gouvernement dans un communiqué.

Le porte-parole du gouvernement, le colonel Abdoulaye Maïga, a déclaré que toutes les dispositions nécessaires seront prises pour arrêter et punir les auteurs « de cet acte ignoble et tragique ».

Le Mali a basculé dans l’insécurité depuis 2012. En dépit du déploiement de forces régionales et internationales, la situation ne s’est toujours pas stabilisée

Avec NDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

text