Le FPP s’invite sur la scène politique pour l’indépendance des peuples d’Afrique

Le Front Patriotique Panafricain (FPP) veut jouer un rôle majeur dans la lutte pour l’indépendance véritable des peuples d’Afrique. Ce nouveau parti, qui émerge sur la scène politique ivoirienne, a clairement dévoilé son ambition, au siège du parti sis à la zone industrielle de Koumassi. C’était lors d’une conférence de presse relative à la présentation dudit mouvement et au lancement officiel de ses activités.

Cette entrée du « FPP sur la scène politique est mue par l’urgence des actions à mener, s’agissant des grands défis » que la Côte d’Ivoire est appelée à relever, a motivé le président du parti, Dabé Yves Michel. Parmi ces attentes des Ivoiriens, a précisé le leader du parti, figurent principalement la question sécuritaire « sur tous les plans, la santé, l’accès à l’éducation, l’emploi, le progrès économique, l’épanouissement culturel » des citoyens. 

De par sa dimension panafricaine, a rebondi Dabé Michel, le parti entend « mener avec les différents peuples d’Afrique, le combat pour l’indépendance politique, économique, militaire » du continent. La finalité est de parvenir à bâtir « les États Unis d’Afrique », a-t-il projeté, en présence notamment du vice-président Mahi Zoukou.

« Après plus d’un demi-siècle d’indépendance, les problèmes qui minent  nos sociétés ne font que s’accentuer de jour », avec par-dessus tout « une dépendance économique et politique » vis-à-vis de la France., a retracé le SG du FPP, Traoré Moussa. Le parti compte donc aider à raviver la flamme de la révolution, pour la souveraineté et la liberté du pays, voire des autres Etats africains.

Pour son implantation, le parti prévoit des rencontres d’échanges et des communications via les médias, les réseaux sociaux. L’objectif est de sensibiliser et de mobiliser les populations ivoiriennes et du reste de l’Afrique, afin de les amener à épouser les idéaux du mouvement.

Le Front Patriotique Panafricain (FPP) est né le 20 novembre 2021 à Abidjan, Marcory, conformément à la loi numéro 93-668 du 9 août 1993, relative aux partis et groupements politiques. Tourné vers l’ouverture, la ligne idéologique du parti épouse les valeurs du socialisme, du panafricanisme et de l’anti-impérialisme. Sa devise est unité-dignité-intégrité.

 AR

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

text