Envoie d’armes en Ukraine: la Russie met en garde les Etats-Unis et exige « la fin de cette pratique »

Alors que les Etats-Unis ont promis plusieurs centaines de millions de dollars d’aide à l’Ukraine pour que le pays acquière des armes afin de faire face à la puissance militaire russe, Moscou a mis en garde Washington l’envoi de nouvelles armes à l’Ukraine, a déclaré l’ambassadeur de Moscou à Washington à la télévision d’État russe.

« Nous avons souligné le caractère inacceptable de cette situation lorsque les États-Unis d’Amérique déversent des armes en Ukraine, et nous avons exigé la fin de cette pratique », a déclaré Anatoly Antonov dans une interview à la chaîne de télévision Rossiya 24.

Antonov a déclaré qu’une note diplomatique officielle avait été envoyée à Washington exprimant les préoccupations de la Russie. Il a déclaré que de tels approvisionnements en armes en provenance des États-Unis aggraveraient encore la situation et augmenteraient les enjeux du conflit, a rapporté Reuters.

Le plus haut diplomate de Washington et son secrétaire à la Défense ont rencontré le président ukrainien Volodomyr Zelenskiy à Kiev dimanche soir, promettant une nouvelle aide d’une valeur de 713 millions de dollars au gouvernement Zelenskiy et à d’autres pays de la région craignant une agression russe. Plus tôt en avril, le président américain Joe Biden a annoncé une aide militaire supplémentaire de 800 millions de dollars à l’Ukraine, élargissant la portée des systèmes fournis pour inclure l’artillerie lourde.

Zelenskiy a supplié les dirigeants américains et européens de fournir à Kiev des armes et des équipements plus lourds. Des milliers de personnes ont été tuées et des millions déplacées depuis que la Russie a envoyé des troupes en Ukraine le 24 février dans ce qu’elle appelle une « opération militaire spéciale » pour « démilitariser » son pays voisin.

L’invasion de l’Ukraine par la Russie le 24 février a tué des milliers de personnes, déplacé des millions de personnes et fait craindre une confrontation plus large entre la Russie et les États-Unis – de loin les deux plus grandes puissances nucléaires du monde.

Le président Vladimir Poutine a déclaré que « l’opération militaire spéciale » en Ukraine était nécessaire car les États-Unis utilisaient l’Ukraine pour menacer la Russie et Moscou devait se défendre contre la persécution des russophones. L’Ukraine et l’Occident disent que la Russie a commencé une guerre d’agression non provoquée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

text