Congo : 21 civils tués par des islamistes présumées, le bilan pourrait s’alourdir

Selon site d’information de notre confrère d’afrikmag ,des militants islamistes présumés ont tué au moins 21 civils lors d’une attaque nocturne contre un village de l’est de la République démocratique du Congo, ont déclaré lundi un groupe local de défense des droits de l’homme et un témoin.

Des combattants présumés appartenir aux Forces démocratiques alliées (ADF) ont attaqué le village de Masambo dans la nuit de dimanche à lundi, a déclaré Ricardo Rupande, président du groupe de la Société civile du secteur de Ruenzori.

Le village se trouve à environ 40 km à l’est de la ville de Beni, dans le district de Ruenzori.

L’ADF est une milice ougandaise qui est active dans l’est du Congo depuis les années 1990. Elle a été blâmée pour des milliers de morts depuis une résurgence en 2013.

« C’est un miracle que j’ai survécu. Nous étions déjà au lit quand nous avons entendu le bruit de bottes à l’extérieur et des balles. C’est après avoir entendu les cris des victimes que nous avons compris qu’il s’agissait d’un raid rebelle », a déclaré Kakule Saanane, un habitant de Masambo.

Ricardo Rupande et lui et ont tous deux déclaré que 21 corps avaient été retrouvés jusqu’à présent, mais que le nombre de morts pourrait augmenter.

Le porte-parole de l’armée congolaise, Antony Mwalushayi, a déclaré que l’armée ferait une déclaration après avoir terminé son évaluation de la sécurité dans la zone.

L’Ouganda a envoyé plus de 1 000 soldats au Congo en décembre pour des opérations conjointes contre les ADF.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

text