Madagascar : Le père Pedro s’adresse à Vladimir Poutine dans une lettre et lui demande de mettre fin à la guerre

L’actualité internationale, en cette fin du mois de février, est marquée par l’invasion russe en Ukraine. Le président russe, Vladimir Poutine, a déclaré la guerre à l’Ukraine et depuis, plusieurs bombardements et attaques ont fait beaucoup de morts, dont des civils et des enfants ukrainiens. Le Père Pedro, connu pour le combat qu’il mène contre la pauvreté à Madagascar, a écrit une lettre dans laquelle il évoque ces évènements. Celle-ci est adressée au président russe et est intitulée  » À mon frère Vladimir Poutine ! « 

La folie d’un homme

Dans sa lettre, le père Pedro ne peut s’empêcher de faire le lien entre cette guerre et celles qui ont marqué l’Histoire. « Où sont passées toutes les expériences apprises de toutes les guerres du passé, quand les humains se sont fait la guerre en n’acceptant pas l’autre comme son égal ? » demande-t-il en s’adressant à Vladimir Poutine. Il accuse celui-ci de vouloir « imposer, par la force, la folie de récréer un Empire d’un autre temps aux autres Nations.« 

Le père Pedro accuse également le président russe d’être « sous l’emprise de son égoïsme et de son autorité à la dérive. » Cet égoïsme l’aurait poussé à déclarer la guerre à l’Ukraine.

L’Ukraine, victime de la Russie

Le père Pedro n’hésite pas à prendre la défense du peuple ukrainien, dans sa lettre, qu’il qualifie comme étant « un peuple souverain respectueux des droits et lois internationaux n’ayant jamais eu l’intention d’attaquer la Russie.

Il ajoute que, dans son discours, le président russe aurait tendance à faire passer l’Ukraine comme « un pays menaçant le monde entier » pour justifier ses attaques. Le père Pedro n’est toutefois pas d’accord : « le peuple ukrainien souhaite simplement vivre en paix dans son pays, libre et souverain. » 

Une pensée pour les soldats russes

Dans sa lettre, le Père Pedro évoque également les soldats envoyés sur le territoire ukrainien par le président russe. Il les considère comme des victimes du pouvoir de leur pays. « Facile de contraindre, sous peine d’être accusés d’être des traîtres à la Patrie, les soldats citoyens russes refusant de combattre, d’attaquer et tuer des frères et sœurs d’une autre Nation sous de faux prétextes. » Il dit avoir une pensée pour ces hommes qu’on aurait trompés et qui « ne sauront pas pourquoi ils sont morts ou pourquoi ils ont tué.« 

Un message de paix

Comme à son habitude, le père Pedro, tient à transmettre un message de paix : « nous sommes tous citoyens de notre Terre, tous égaux, tous frères et sœurs et tous responsables de construire un avenir meilleur pour tous les enfants du monde qui nous remplacerons un jour pour perpétuer la vie sur Terre. »

Il rappelle que la guerre n’est pas une solution pour résoudre les conflits humains, mais privilégie plutôt le dialogue et la diplomatie.

Pour un cessez-le-feu

Pour conclure, le père Pedro invite Vladimir Poutine à mettre fin à cette guerre. Selon lui, il n’est jamais trop tard pour rebrousser chemin. « S’il te plaît, frère Vladimir, arrête la guerre, renonce à la dictature, au mensonge, aux fausses apparences et à la duplicité« , demande-t-il.

JUSTINE TEYNEZ

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

text