Côte D’ivoire : ATonkpi/ Avoir une école de qualité, tel est l’objectif de l’IEP de Mahapleu

Tuo Drissa Kpatarga, a pris fonction en qualité d’inspecteur de I ‘enseignement primaire (IEP) de Mahapleu en 2017.

 Dès son arrivée, il a fait l’état des lieux dans sa circonscription primaire, avec pour objectif d’apporter une amélioration dans la condition de travail des enseignants et d’étude des élèves.

Il ressort de l’état des lieux qu’il a initié, l’inexistence de salles de classes et de bâtiments appropriés pour des enseignements de qualité. A cela s’ajoute la défécation dans les salles de classes surtout dans le canton Oua.

Pour réussir son pari, Tuo Drissa Kpatarga, a animé  le mardi 8 mars 2022, une conférence de presse au bureau du directeur départemental de l’éducation nationale de Danané, Koné Alain Victor, lui-même présent à cette conférence, afin de mettre en évidence tous ces points, qui entravent le bon fonctionnement de l’école dans sa zone et de trouver des pistes de solutions.

Cependant sans  vouloir interférer dans les principes de la chefferie du canton Oua, il a tout de même fait remarquer que le bicéphalisme vécu au sein de la chefferie dans les  villages dudit canton ne facilite pas la gestion des Coges.

D’autant plus que la contestation de l’autorité villageoise, empêche le respect des institutions et organisations mis en place sous sa houlette.

Le Directeur départemental de l’éducation nationale de Danané Koné Alain Victor, a quant à lui déploré le fait que l’on défèque dans les salles de classe.

 Le Directeur départemental de l’éducation nationale de Danané a même souligné qu’un instituteur en est mort. Car a-t-il fait savoir que ces actes répondent aux principes d’une certaine pratique.  » Pris de peur après le décès de leur collègue, pour raison de défécation dans les classes, beaucoup d’enseignants ont la volonté de quitter le canton Oua », a fait savoir le patron de l’éducation du département de Danané. Avant de déplorer le fait que de sérieux problèmes comme celui des 46.000 élèves sans extraits existent, quand les situations sans enjeux sont celles qui préoccupent les gens. Voilà pourquoi, Koné Alain Victor, a invité les cadres de Danané à s’approprier l’école et l’aider à construire d’imminents cadres pour la Côte d’Ivoire de demain

 En attendant  l’aide de l’État, il faut que les populations s’évertuent à construire des écoles dans leurs villages avec les moyens du bord. Mais à cet effet, il faut aussi une grande implication des cadres de ce Canton », a exhorté l’IEP de Mahapleu à son tour.

Tuo Kpatarga Drissa,  precise que: quel que soit la situation qui prévaut entre  enseignants de sa circonscription et  villageois, la voie indiquée est de s’en remettre aux supérieurs hiérarchique. Le disant, L’IEP fait allusion à la bastonnade subie à Trogui entre 2heures et 3heures du matin, de l’un de ses enseignants, en la personne de monsieur Bamba, qui aurait abandonné une fille avec qui il vivait en couple pour une autre. D’où la colère de ses frères et sœurs, venus la défendre. Et la réplique des collègues de Bamba, aurait donné lieu à la fermeture des classes pour au moins 2jours.

Au regard de toutes ces réalités, pourtant déplorables, Tuo Drissa Kpatarga a songé à l’élaboration d’une œuvre, intitulée:  » Ma contribution pour changer l’image de l’école dans le Canton Oua« , où figurent des propositions et suggestions s’adressant à tous les acteurs du système et aux cadres du Canton Oua, afin de jouer sa partition pour la bonne marche de l’école dans cette Zone.

Chance Hamed Israël

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

text