Côte D’ivoire: La BAD accorde un prêt de 14 millions de dollars aux entrepreneurs ivoiriens

La BAD accorde des prêts aux entrepreneurs pour créer ou développer leur entreprise et aussi aux particuliers pour sortir de l’informel.

La Banque africaine de développement accorde un prêt de 14,2 millions de dollars pour renforcer la compétitivité des entreprises ivoiriennes. La BAD accorde un prêt de 14,2 millions de dollars de dollars américains aux entrepreneurs ivoiriens. La Banque africaine de développement accorde un prêt de 14,2 millions de dollars pour renforcer la compétitivité des entreprises ivoiriennes.

L’objectif est de renforcer la compétitivité des entreprises, en particulier les petites et moyennes entreprises, dont celles détenues et gérées par des femmes.

L’appui financier provient du Fonds africain de développement, le guichet de financement concessionnel du Groupe de la Banque.

Le programme couvre l’ensemble du territoire national, notamment les activités numériques réalisées par le Centre de promotion des investissements en Côte d’Ivoire et l’Agence Côte d’Ivoire PME pour l’attraction des investissements, l’inclusion financière, l’accès des PME au numérique et la transition des entreprises du secteur informel vers l’économie formelle. Il permettra à 30 000 agents économiques de réaliser cette transition en bénéficiant du statut de l’entreprenant.

La stratégie consiste à accroître la valeur ajoutée de la production nationale ainsi que les parts de marché des entreprises locales dans un environnement sécurisé et adapté au changement climatique. Le programme vise à améliorer le climat des affaires afin d’attirer les investissements directs étrangers et locaux.

Pour atteindre ces objectifs, le programme est structuré autour de trois composantes : l’appui à la compétitivité du secteur privé, l’accès aux marchés nationaux et d’exportation et la gestion du programme. Il devrait à terme, contribuer à améliorer la compétitivité du secteur privé en favorisant son accès au financement et aux services financiers ainsi que promouvoir et renforcer les instruments de développement pour l’accès des PME aux marchés nationaux et d’exportation, notamment dans le cadre de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf).

Le programme couvre l’ensemble du territoire national, notamment les activités numériques réalisées par le Centre de promotion des investissements en Côte d’Ivoire et l’Agence Côte d’Ivoire PME pour l’attraction des investissements, l’inclusion financière, l’accès des PME au numérique et la transition des entreprises du secteur informel vers l’économie formelle. Il permettra à 30 000 agents économiques de réaliser cette transition en bénéficiant du statut de l’entreprenant.

En matière d’inclusion financière numérique, les actions nationales de sensibilisation et de formation à l’attention des populations cibles, notamment les populations rurales, les femmes et les jeunes, seront réalisées dans les 31 régions du pays. La prise en compte du territoire national concerne également l’appui au Fonds de garantie des PME, qui pourrait bénéficier à 3 600 d’entre elles, ainsi que l’appui à la mise en place du dialogue public-privé dans les pôles économiques régionaux.

Le 30 novembre 2021, le portefeuille actif du Groupe de la Banque africaine de développement en Côte d’Ivoire comprenait 44 opérations, pour un total de 2,73 milliards de dollars d’engagements financiers. La répartition sectorielle de ce portefeuille indique une prédominance du secteur des infrastructures de transport (41,5%), suivi de l’énergie (22,6%), de l’agriculture (17,1%), de la gouvernance (10%), du social (4,7%), des finances (2,1%) et de l’eau et assainissement (2%).

Avec NDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

text