Lutte contre la destruction du patrimoine forestier : La Côte d’Ivoire obtient de bons résultats

Le ministère des Eaux et Forêts intensifie la lutte contre la destruction du patrimoine forestier et poursuit son ambition de doter la Côte d’Ivoire d’une couverture forestière de 20% à l’horizon 2030.La lutte contre la déforestation connaît un franc succès, ces dernières années, en Côte d’Ivoire, s’est félicité le ministère des Eaux et Forêts dans un communiqué publié le 16 février et dont nous avons reçu copie.

Il faut rappeler que 2018 a été l’année de l’adoption de la Politique de préservation, de réhabilitation et d’extension des forêts et du démarrage de l’opérationnalisation du Cadre d’action commune de l’Initiative cacao et forêts (Icf).

« L’adoption de cette stratégie et sa mise en pratique, couplées à de nombreuses actions gouvernementales allant dans ce sens, ont fortement contribué à la décroissance importante de la déforestation en Côte d’Ivoire », se félicite le ministère dans le communiqué. Et de préciser : « Dans son rapport publié le 2 juin 2020, World resource institute (Wri) mentionne que ‘’le Ghana et la Côte d’Ivoire ont tous deux réduit les pertes de forêts primaires de plus de 50% en 2019 par rapport à l’année précédente.

Un certain nombre d’initiatives positives pourraient en être responsables, notamment les programmes Redd+ et les engagements des deux pays avec les principales sociétés de cacao et de chocolat pour mettre fin à la déforestation ».

A en croire le ministère, le suivi satellitaire de l’évolution du couvert forestier et de l’utilisation des sols indique qu’entre 2019 et 2021, la Côte d’Ivoire a réduit de plus de 12 fois son taux de déforestation annuel ces trente dernières années, puisque ces trois dernières années, elle n’a perdu qu’environ 26 000 ha de forêt par an, tandis que le niveau de perte moyenne annuelle entre 1990 et 2015 avoisinait 300 000 ha de forêt.

Cette forte tendance à la baisse de la déforestation en Côte d’Ivoire se renforce au regard de la forte décroissance des chiffres. Elle est saluée dans le rapport publié le 11 février, par l’organisme Mighty Earth qui stipule que la Côte d’Ivoire a perdu 19 421 ha de forêt au sein des régions productrices de cacao.

« Cette décroissance de la déforestation est un signal positif qui expose les efforts importants du gouvernement à mettre tout en œuvre afin de renverser complètement la tendance dans les prochaines années », indique le communiqué.

De 16 millions d’hectares de forêt dans les années 1960, la Côte d’Ivoire ne compte plus que 2,9 millions d’hectares à ce jour, ce qui correspond à environ 10% du territoire national.

Le couvert forestier a disparu essentiellement à cause des actions anthropiques dont l’agriculture avec son fer de lance, le cacao. Mais le gouvernement ambitionne, à travers la nouvelle politique forestière, d’intensifier la protection des forêts restantes ainsi que le reboisement, de sorte à passer à 20% de couverture forestière à l’horizon 2030.

Avec NDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

text