Chine: le chef de la diplomatie chinoise a souligné l’effet négatif des sanctions antirusses

Le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi a mis en valeur l’effet négatif des sanctions décrétées contre la Russie par l’Union européenne, lors de son entretien en visioconférence avec le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell. C’est ce qu’a annoncé mercredi le ministère chinois des Affaires étrangères.

« Des sanctions extrêmement lourdes peuvent nuire aux deux parties et aggraver encore davantage la situation, renforcer les contradictions, a déclaré Wang Yi. La Chine est prête, en coopération avec les autres parties intéressées, à contribuer au règlement rapide du conflit entre la Russie et l’Ukraine ».

Selon lui, « ce sont des pays et des nations qui ne participent pas à l’affrontement militaire de Moscou et de Kiev qui paient les effets des sanctions occidentales unilatérales ». Le chef de la diplomatie chinoise a souligné que c’était « injuste et illégal ». « Alors qu’on veut régler des problèmes sécuritaires, on n’a pas le droit de tout simplifier, de voir la situation en noir et blanc », a précisé le diplomate. Il a rappelé que les méthodes datant de la guerre froide et la formation d’alliances militaires est « une voie ancienne que l’Europe ne pourra plus emprunter ».

Le 24 février, le président russe Vladimir Poutine a annoncé la tenue d’une opération militaire spéciale en Ukraine en réponse à l’appel à l’aide des dirigeants des républiques du Donbass. Il a souligné que les projets de Moscou ne comprenaient pas l’occupation des territoires ukrainiens, l’objectif étant la démilitarisation et la dénazification du pays. En réponse, les États-Unis, l’UE, le Royaume-Uni, ainsi que plusieurs autres États ont déclaré qu’ils imposaient des sanctions contre des personnes physiques et morales russes.

Rédaction Nouvelles Du Continent(NDC)

           Vincent Bryant

     [email protected]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

text